Vous êtes nombreux, à nous demander comment bien choisir ses pots pour cultiver les légumes, herbes aromatiques et fleurs de La Box à Planter. Bonne question ! Cet article va donc vous permettre de faire un choix éclairé pour cultiver vos petites graines sans vous prendre le chou.

3 jardinière sur un balcon La Box à Planter

Comment bien choisir ses pots pour faire pousser ses légumes ?

Il existe différents types de contenants : en terre cuite, en plastique, en toile, pots en géotextile… Des hors de prix, des chinoiseries… Des grands, des petits… Mais où donner de la tête ? Tout d’abord, il faut savoir que chacun des contenants a ses avantages et ses inconvénients. Il va falloir faire un choix éclairé sur quel matériau choisir pour ses pots, contenants, bacs et jardinières : terre cuite, plastique, feutre géotextile… Ensuite, il faudra choisir la taille et la profondeur des pots en fonction des variétés que vous cultiver : quels pots pour des tomates ? quelles jardinières pour des fleurs ?

Suivez le guide, nous allons vous donner toutes les clés pour choisir les pots parfaits pour vous !

Quelle matière choisir pour ses pots ?

Pot en terre, en plastique ou en géotextile ? Quelle jardinière choisir ? On vous guide pas à pas pour faire un choix éclairé !

Les pots en géotextile :

Excellents pour le développement racinaire

Les pots en géotextile, très à la mode sur le continent américain, notamment au Canada, sont nos petits favoris ! Le feutre géotextile est un tissu poreux, résistant et “qui respire” (contrairement aux pots en plastique qui ne respirent que sur le dessus). Il laisse ainsi l’air et l’eau circuler et permet donc un bon développement du système racinaire. Quand une racine atteint la paroi en tissu, la croissance de la racine s’arrête et la plante développe de nouvelles racines qu’on appelle radicelles, qui elles-même permettent une meilleure absorption des nutriments. Le système racinaire est donc densifié, contrairement aux pots en plastiques où les racines vont pousser en spirale.

Le feutre géotextile est un tissu poreux, résistant et “qui respire” (contrairement aux pots en plastique qui ne respirent que sur le dessus). Il laisse ainsi l’air et l’eau circuler et permet donc un bon développement du système racinaire. Quand une racine atteint la paroi en tissu, la croissance de la racine s’arrête et la plante développe de nouvelles racines qu’on appelle radicelles, qui elles-même permettent une meilleure absorption des nutriments. Le système racinaire est donc densifié, contrairement aux pots en plastiques où les racines vont pousser en spirale.

Parfaits pour assurer un bon drainage

Le tissu permet un excellent drainage : si vous arrosez trop, l’eau s’écoulera naturellement, vous êtes donc sûr.e de ne pas avoir la main trop lourde. Si votre plante a besoin urgent de beaucoup boire (vous l’avez abandonné en plein soleil… ?), vous pouvez faire tremper le pot dans votre baignoire : la plante boira ce dont elle a besoin par capillarité. Pratique ! L’air circule aussi bien que l’eau, ce qui permet une bonne aération, et pas de surchauffe comme avec les pots en plastique.

Les pots en géotextile ? Pratiques et écologiques

Enfin, les pots en géotextile sont légers, pliables, ils prennent très peu de place, et peuvent même passer à la machine. Ils conviennent aussi bien aux plantes potagères, fleurs, aromates, qu’aux arbustes, et plantes d’intérieur.

Ils sont plus difficiles à trouver car moins connus en France. C’est pourquoi nous avons mené notre petite enquête pendant quelques mois pour vous trouver le meilleur rapport qualité-prix et vous les proposer sur le site ! Ils sont fabriqués avec un processus écologique : mélange de bouteilles d’eau recyclées (sans BPA), et de jute, fibres végétales et bambou.

Les pots en plastique :

Bon marché, mais pas bons pour les plantes

Les pots en plastique ont l’avantage d’être bon marché. Ils sont plus légers que ceux en terre cuite et se déplacent donc facilement. Cependant, les racines s’y développent mal. L’air ne circule pas dans le pot, et l’étanchéité du plastique peut faire pourrir les racines.

Ensuite, les pots en plastique sont de véritables serres en cas de grandes chaleurs. Il fera rapidement 25 à 35 degrés dans votre pot. Je ne suis pas sûre que cela plaise à vos racines…

Pas cher, mais mauvais pour notre planète et vos plantes !

Enfin, on peut aussi dénoncer le coût environnemental de la fabrication du plastique et de son (non)-recyclage. D’autant plus qu’au contact des UVA/UVB du soleil, le bisphénol du plastique se libère, et se retrouve dans la plante… Pas terrible pour nos légumes bio !

Le mieux si vous optez pour cette solution étant de récupérer des pots de seconde main à droite à gauche : les garages de vos parents doivent par exemple regorger de pots divers et variés.

Comment bien choisir ses pots ?

Les pots en terre cuite :

Excellents pour le drainage 

De leur côté, les pots en terre cuite permettent une meilleure circulation de l’air et évaporation de l’eau. Puisqu’ils sont épais, ils maintiennent les racines au chaud, bien mieux que les pots en plastique par exemple. Bémol ? Ils demanderont pour le coup d’arroser plus fréquemment. Plantez-y donc des variétés qui redoutent l’excès d’eau (comme les plantes grasses ou le thym, la lavande…). Pour repérer les légumes de La Box à Planter qui demandent peu d’arrosage, reportez-vous au “besoin en eau” indiqué dans nos livrets. Pour ces pots, privilégiez les variétés où il est indiqué “modéré à moyen”.

Des pots lourds pour les balcons

À savoir, la terre cuite est lourde. C’est donc un atout pour les plantes hautes qui risquent de s’envoler au premier coup de vent. Mais…(il y a toujours un mais !) il est important de ne pas abuser de ce matériau noble pour ne pas voir son balcon se décrocher ! Veillez donc à ne pas dépasser 350kg/m2 de charge sur le balcon. Attention : la terre “mouillée” est plus lourde que sèche.

Mieux vaut alors varier avec d’autres types de pots pour éviter que votre balcon ne pèse trop lourd. Vous pouvez choisir des pots en géotextile, qui eux sont super légers et vous permettront de bien garnir votre balcon !

Fabriquer un potager en palette

Apprenez à fabriquer votre potager palette !

Fabriquer ses propres contenants :

Vous pouvez aussi fabriquer vos propres contenants avec de la récup : boîtes de conserve, cagettes de pommes, palettes. Tout est bon pour accueillir vos futures cultures. Economique et écologique, c’est une solution que l’on aime beaucoup chez La Box à Planter. Vous trouverez ci-dessous quelques idées et tutoriels pour apprendre à fabriquer vos propres contenants :

Quelle taille et quelle profondeur de contenants choisir ?

Après avoir choisi les matériaux de vos pots, leur taille et leur profondeur sont deux critères essentiels pour que s’y développent salades, aromates et autres légumes… Pour mieux comprendre comment bien choisir ses pots, nous allons classer ces plantes dans différentes catégories.

Les légumes-feuilles et les aromates :

Cette catégorie regroupe toutes les salades et autres plantes dont on se régale de leurs feuillages, mais aussi des aromates comme le basilic, ou la ciboulette. Ces plantes ont un système racinaire qui se développe en surface et n’ont donc pas besoin de pots profonds pour se développer. 10 à 15 cm de profondeur suffiront.

Pour faire pousser vos salades, mieux vaut prévoir un contenant large et peu profond, qui permettra d’en faire pousser plusieurs dans le même contenant, une cagette de marché transformée en contenant par exemple !

Pot_caisse_de_vin

Les légumes-racines :

On désigne les légumes-racines, tous les légumes qui poussent sous le sol : carottes, betteraves, panais et autres radis. Pour s’imaginer la profondeur nécessaire, il faut laisser en profondeur au moins la longueur du légume à maturité. Imaginez une carotte verticale sous la terre : c’est au moins cette profondeur là dont elle aura besoin pour se développer. Il faut donc laisser au moins 20 à 30 cm pour ces variétés là (moins pour le radis rond ou semi-long qui lui est plus petit). Attention cependant à laisser un espace entre chaque légume pour leur laisser de la place pour se développer. S’ils sont serrés comme des sardines, ils ne grossiront pas. Astuce, vous pouvez donc alterner un légume-feuille un légume racine ! C’est un super gain de place qui permet aux salades de se développer en surface, et aux légumes racines la place suffisante pour se développer sous terre.

Les légumes-fruits :

Tomates, aubergines et autres poivrons ont à la fois besoin d’un pot large et profond. Ces variétés poussant en hauteur, elles ont besoin de place pour développer un grand réseau racinaire qui leur permettra une plus grande stabilité.

Il leur faut donc un pot d’au moins 30 cm de hauteur et de largeur par plante. N’oubliez pas de tuteurer ces belles pousses lorsqu’elles sont suffisamment grandes pour en exprimer le besoin.

Pour tuteurer un légume fruit, vous pouvez utiliser un bout de bois, de bambou, ou tout autre idée de récup qui vous aidera à le faire à moindre coût.

Un dernier conseil pour la route ?

Ne faites pas pousser trop de choses pour un seul contenant : les plantes sont comme nous, elles ont besoin de leur espace vital pour se développer correctement. Il est aussi important de bien placer ces pots : à l’abri du vent, dans l’endroit le plus exposé de votre balcon. Apportez-leur du soin : un arrosage régulier mais pas trop abondant, un apport en compost, ou en engrais naturels peuvent être les bienvenus en fonction de la plante à cultiver.

Cet article a été écrit dans le cadre de l’éco-défi “S’équiper pour un potager éco-minimaliste” de notre blog préféré Echos Verts, afin d’aider les jardiniers en herbe à s’équiper pour jardiner sans souci.

Allez, pas de panique, vous allez y arriver !

Cet article vous a plu ? Enregistrez-le sur Pinterest !

Comment bien choisir ses pots pour cultiver sur son balcon ?

Retrouvez ces photos et plus encore sur le Pinterest de La Box à Planter !

Derniers articles

Le plaisir de voir grandir des graines biologiques de qualité sélectionnées pour être semées pendant la saison. Être (vraiment) accompagné pour adopter la main verte, découvrir une surprise jardinage et beaucoup d’émerveillement, le tout à chaque saison…. c’est ça La Box à Planter !