Natasha d’Echosverts vous livre ses conseils pour débuter le jardinage sans se prendre le chou !

Chaque mois, nous élisons le plus joli potager ou balcon de nos abonnés. C’est dans ce contexte que le mois dernier, Elise nous accueillait chez elle pour partager son aventure au potager. Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Natasha, la gagnante du mois de mai qui n’est autre que la jolie plume d’Echosverts ! Elle vous dit tout sur son parcours et comment débuter le jardinage sur son balcon !

Question “Qui-est-ce” ? Pourrais-tu présenter en quelques mots ton parcours, ton site…

Les cagettes de potager

J’ai soufflé mes 32 bougies cette année… Sur une belle caisse en bois remplie de terreau que mon mari avait récupéré et préparé afin que je puisse y planter de nouvelles graines au printemps ! Pourtant, il y a quelques années encore, l’idée de mettre les mains à la terre me dégoutait presque…

Même si j’ai toujours apprécié la nature, j’ai mis longtemps à m’y sentir vraiment bien. A dépasser cette peur et cette vulnérabilité que je pouvais y ressentir. J’ai toujours su qu’elle était plus forte que moi, que nous… Et puis, à 14 ans, j’ai eu l’incroyable opportunité de voyager à bord du voilier Fleur de Lampaul au côté de Charles Hervé Gruyer de la ferme du Bec Hellouin. J’y ais découvert des îles isolées, et rencontré des peuples autochtones vivant en harmonie avec la nature. La vie en mer et le fait de partager plusieurs mois durant le quotidien d’êtres humains si connectés à leur environnement m’a permis de me familiariser avec la nature. De m’en rapprocher et d’y trouver mes repères. Depuis, il n’y a qu’au milieu des arbres, des montagnes ou que de l’océan que je me sens vraiment bien…

J’ai grandi en France, à Grenoble. Mais j’ai vécu la plus grande partie de ma vie à l’étranger : en Angleterre (Londres, Oxford,), au Canada (Ile de Vancouver) et à présent en Allemagne (Freiburg). J’ai la chance de pouvoir consacrer mes journées à deux des sujets qui me sont les plus chers : l’anthropologie sociale et culturelle, que j’enseigne dans un lycée international, et l’écologie, via mon blog Echos verts. Les deux sujets sont intimement liés puisqu’ils concernent notre rapport aux autres et à notre environnement, ainsi qu’à la vie de manière générale…

Question Green Attitude : La protection de l’environnement a t-elle toujours guidée ton mode de vie ?

Ciboulette en fleur

Ce n’est que durant mon voyage à bord de Fleur de Lampaul que j’ai pris conscience de l’impact de nos choix sur différents écosystèmes à travers le monde. Tout au long de ce voyage, j’ai vu de mes propres yeux l’impact de la pollution, du matérialisme et de la mondialisation sur l’environnement, sur les ressources vitales et sur le mode de vie de certains peuples.

J’ai toutefois mis longtemps à réaliser que je pouvais et que je devais faire bien plus que de recycler, composter et me déplacer à vélo pour contribuer à la protection de l’environnement ! C’est lors de mon second séjour sur l’île de Vancouver, de 2011 à 2014, que j’ai pris conscience de ce que chaque individu pouvait faire à son échelle pour réduire son empreinte écologique et préserver la vie sous toutes ses formes. C’est un lieu où la nature domine. Ce qui je pense influe beaucoup sur l’état d’esprit des gens et leur rapport à la forêt, aux montagne, à l’océan et aux animaux qui les entourent. J’y ai croisé le chemin de personnes qui m’ont montré que chacun d’entre nous avait le pouvoir de semer des graines vertes. Et cela m’a motivé à faire ma part, comme le colibri de la légende… J’ai donc ouvert mon blog et créé le concept des éco-défis !

Question Interro Jardinage : Décris-nous ton potager. Tes variétés ? Ta fierté ? Tes galères ?

Le potager des Echos verts

Son beau potager

J’ai démarré mon potager de balcon à l’automne 2015 grâce à La Box à Planter.  J’y ai semé différentes graines au fil des saisons : des fèves, de la mâche, des épinards, de la moutarde de Chine, de la bourrache, des radis, du cerfeuil, du souci, des tomates, des poivrons et des betteraves. Mon mari s’est quant à lui chargé de récupérer des caisses en bois et des palettes pour nous faire de jolis bac à plantes 100% récup.  Un véritable travail d’équipe !

Je n’ai pas connu de galère particulière mais j’ai eu une grosse frayeur en réalisant un jour que mes fèves étaient envahies de pucerons ! Heureusement, les membres du groupe Facebook de La Box à Planter ont été de bons conseils.  Grâce à une solution naturelle à base de savon noir, j’ai pu m’en débarrasser et nous nous sommes régalés de délicieuses fèves ces dernières semaines.

Chaque nouvelle récolte me remplit de joie et d’un peu de fierté. Aussi parce que me lancer dans le jardinage fut un vrai défi pour moi. Je n’y connaissais absolument rien il y a à peine un an. Alors c’est d’autant plus magique de voir mon potager se développer au fil des saisons et de retrouver dans nos assiettes des légumes que j’ai semé, soigné et récolé moi-même.

Question “Challenge Accepted ” Parles nous en peu plus de tes Eco-Défis… Quel est l’Eco-défi “ultime” selon toi ?

Défis écologiques des échos verts

Eco-défis 2016

Lorsque j’ai pris conscience du besoin de changer mon mode de vie, pour vivre de manière plus éthique et écologique, je me suis d’abord sentie découragée par le nombre de changements que je souhaitais mettre en place, ainsi que par leur ampleur… J’ai donc décidé d’y aller à mon rythme.  De me concentrer sur une thématique différente et bien précise à la fois en lançant les éco-défis, qui sont en fait des challenges mensuels. Chaque mois, des centaines de lectrices et lecteurs se joignent à moi pour échanger autour du thème choisi. On partage nos réflexions, nos questionnements, nos difficultés et nos astuces, dans un esprit d’entraide et de bienveillance. Ce n’est pas une compétition. L’essentiel est de prendre le temps de remettre certaines de nos habitudes en question et de réfléchir aux alternatives que l’on pourrait adopter sur le long terme et à notre rythme.

Question Plants sur la comète : Qu’est ce que l’on peut te souhaiter pour la suite ? Des plans en tête ?

Plans sur la comète

Des “Plants” sur la comète ?

J’aimerais travailler sur différents projets me permettant de mettre à profit mes compétences pédagogiques, mon intérêt pour l’écologie du quotidien et le véganisme ainsi que mon désir d’échanges et de partages… Et ce ne sont pas les idées qui manquent. Mais surtout le temps et les moyens ! J’ai toutefois pris la décision de travailler à mi-temps afin de pouvoir développer tout cela… je ne sais pas encore quelle forme ça prendra car mes idées sont aussi folles que variées. J’en ai tellement que je ne sais plus où donner de la tête ! Alors ce que vous pouvez me souhaiter, c’est peut-être que je puisse continuer de croiser sur mon chemin de belles personnes comme vous qui partagent mes valeurs, croient en mes projets et voudront bien me soutenir dans leur réalisation

Un grand Merci Natasha pour ces jolies réponses. Une très belle continuation, qu’elle soit la plus verte possible !

Retrouvez tous les articles et les conseils de Natasha sur echosverts.com

Derniers articles

Le plaisir de voir grandir des graines biologiques de qualité sélectionnées pour être semées pendant la saison. Être (vraiment) accompagné pour adopter la main verte, découvrir une surprise jardinage et beaucoup d’émerveillement, le tout à chaque saison…. c’est ça La Box à Planter !