Je prends la plume ici pour la première fois depuis un très long moment. Moi qui ai créé La Box à Planter en 2015, en y mettant à peu près tout l’amour qu’on puisse y mettre. « Le cœur à l’ouvrage » n’a jamais trouvé meilleure application. Je voulais pouvoir prendre la parole pour vous annoncer la fin de notre belle aventure et entreprise La Box à Planter.

“La Box a Planté” ce jeudi 15 juin. J’ai le coeur qui bat à vous écrire ça. Le processus a été très long, très compliqué, et je pensais avoir complètement digéré cette fin, mais de vous l’écrire là, de vous le partager, ça tourne vraiment et réellement la page.

Je vais vous raconter tout de manière très transparente, comme je l’ai fait depuis les tout débuts. Si vous êtes abonné.e et que vous attendez une box, et que vous ne souhaitez pas tout lire, je vous invite à aller lire la fin du mail directement.

Pour les autres, je vais reprendre un peu l’historique, pour que vous puissiez comprendre comment on en est arrivé là aujourd’hui. Préparez-vous un petit thé, peut-être un mouchoir et bonne lecture.

La toute première version, faite main, de l’explication de notre concept (back in 2015)

2015-2017 – La Box a germé

La Box à Planter, c’est une entreprise qui a tout connu : à la base c’était presque de l’artisanat, j’ensachais les graines, j’agrafais les carnets, j’écrivais l’adresse manuellement et j’allais poster le tout dans une poste de campagne. J’avais 3 francs six sous (800€ très exactement) à allouer au projet. Je me souviens même être allée livrer deux box moi-même car les adresses étaient près de chez moi et que ça revenait moins cher de faire La Poste moi-même.

Vous l’aurez compris, La Box à Planter, c’est une entreprise qui a grandi sans fertilisant de synthèse. Elle a vécu une croissance naturelle, pas boostée aux prêts bancaires, ni aux levées de fonds. Le premier salaire qui a été versé était celui de ma première salariée avant que je ne paye le mien, je vivais en faisant du stop, en touchant des alloc’ et grâce à une bonne dose de débrouille.

La Box à Planter a connu un beau succès quasi immédiatement, et moi aussi d’ailleurs. Je me suis retrouvée à gagner des beaux concours, à passer à la télé, à parler de mon produit avec tellement de ferveur et d’amour que tout le monde était convaincu qu’il lui fallait une box à planter. Je n’étais plus Julie Spolmayeur, j’étais devenue Julie de La Box à Planter. Littéralement.

Mais je n’étais pas seule, La Box à Planter c’était aussi une équipe incroyable qui s’est constituée, et qui dure toujours car mes deux salariées arrivées en 2017 sont toujours là aujourd’hui (même si leurs missions ont mille fois évolué).

Camille, Laëtitia B., Célia, Julie, Léa en 2017

2018-2019 – La Box a été une pépinière à projets

Puis La Box à Planter a été une école : celle de l’expérimentation d’un mode de travail différent. Elle a fait grandir toutes les personnes qui en ont fait partie, et moi la première. J’ai vécu une transformation si rapide et intense que je ne pensais pas que ça puisse être possible.

La Box à Planter a donné naissance à deux autres très belles entreprises, d’abord La Fabrique à Sachets sur votre suggestion et demande, qui personnalise des sachets de graines pour tous les évènements pro comme perso. Et puis Womoon, qui offre des outils pour apprendre à mieux se connaître et à se mettre en priorité (sûrement un besoin que j’avais moi… pour le coup !).

Les belles valeurs de La Box à Planter se sont retrouvées incarnées par le collectif entier des trois entreprises maintenant réunies sous le nom de Yuzu.

Tout le collectif Yuzu fin 2021

2019-2021 – La Box (v)à Planter

La Box à Planter a planté. Littéralement.

En 2018, on vit notre meilleure année. Les process sont bien en place, l’équipe aussi. On bénéficie d’une superbe couverture médiatique, les gens commencent (enfin) à s’intéresser à l’écologie… La croissance est au rendez-vous, notre sourire aussi.

Fin 2018, année où j’ai lancé en parallèle les deux autres entreprises, je me dis que j’ai envie de me consacrer plutôt à ces dernières, que j’ai déjà donné tout ce que je pouvais donner à La Box à Planter, qu’il est temps de léguer le gouvernail.

Ironie du sort, avant même de l’avoir légué, en 2019 on enregistre une décroissance de -20%. La décroissance, c’est écolo me direz-vous ? En vrai, c’est paniquant : devoir absorber tous les frais de cette entreprise qui s’est maintenant bien développé le tout avec moins d’argent qui rentre c’est (très) tendu.

Je recrute Laëtitia qui va m’épauler dans mon rôle et à qui je confie mes missions. L’équipe y croit encore, elles préparent une V2 de La Box à Planter tant en termes de graphisme, que de contenu et de web. Elles me présentent le bijou qu’est maintenant notre graphisme, et devant leur motivation sans faille, je leur fais confiance. Les chiffres continuent à baisser.

Début mars 2020, j’ai clairement le moral au plus bas et j’ai envie de fermer La Box. Coup du destin, le tout premier confinement ressemble à une bouffée d’air : ça y est les gens jardinent, se reconnectent à la nature et voient à quel point c’est une médecine de l’âme. Moi-même enfermée dans mon mini appartement, je parle à mes pieds de tomates chaque matin, et les bourdons venant butiner les fleurs sont mes seuls amis. Les chiffres remontent. Ça n’est pas 2018 non plus, mais il y a du mieux.

Juillet 2020, la nouvelle version de La Box sort. Elle est belle, La Box, mais les bars ont rouvert et les bières remplacent les graines dans les premières nécessités pour bien des gens, et on les comprend.

L’équipe y croit, toujours. Et je pense que c’est là où il y a anguille sous roche ou navet dans le potage, c’est que même si je fais confiance à mon équipe, je ne m’écoute pas. Alors que mon intuition, je sais où elle me mène : toujours au bon endroit.

La ré-ouverture des bars de mai 2021 nous tombe dessus et les chiffres glissent une fois de plus. Sauf que cette fois, c’est pour de bon.

Noël, c’est notre moment, là où l’on fait nos réserves financières pour l’année à venir. C’est LE moment crucial. Déjà, on était short niveau argent, alors on emprunte pour la toute première fois de l’argent au collectif Yuzu, pour pouvoir préparer le stock. Mon équipe m’annonçait « Le meilleur Noël de tous les temps », je me demandais comment peut-on encore y croire ?

-50%. -50% par rapport à l’année précédente. Une catastrophe, du jamais vu. En moi la colère, puisque j’ai le sentiment que ça a été le cas de bon nombre de mini-entreprises, qui se démènent, qui ont des valeurs et que… les gens finissent par tout commander sur Amazon.

La Box à Planter cessation d'activité

2022 – La Box a Planté

C’est en décembre que je leur dis « c’est soit la revente, soit on met la clé sous la porte ». On contacte donc des entreprises dans le secteur et ça les intéresse.

Les discussions prennent du temps et il nous en reste peu. Et comme à chaque fois avec tout ce qui touche au juridique, les rebondissements sont nombreux et me font hurler dans mon oreiller d’agacement.

Ces discussions et ces rebondissements prennent du temps et on en a peu. Notre découvert bancaire monte en flèche, notre besoin de transparence vis-à-vis de vous également. On ne pouvait malheureusement pas vous en parler avant, parce qu’on était pas sûr de la fin de l’aventure. Ça a été un chemin long et tortueux mais voilà, l’heure de la sentence a sonné : ce mercredi matin, La Box à Planter a clôturé ses portes et part en liquidation judiciaire.

Qu’est-ce que ça veut dire pour les personnes abonnées ? 

Ça veut dire qu’un mandataire judiciaire va prendre les commandes de La Box à partir de la semaine prochaine. Ce sera à lui ou à elle d’éponger les dettes avec les actifs de la société, de répondre au service client, d’arrêter les contrats…

Nous ne pouvions financièrement pas honorer les commandes des abonnements des prochaines saisons, ce sera à lui de décider quoi faire et comment. Mais voici un petit peu d’information :

Pour les personnes ayant des abonnements 2 saisons ou 4 saisons, vous recevrez un courrier ou un mail qui vous tiendra au courant de la suite des choses dans les prochaines semaines.

Pour les personnes ayant offerts un abonnement, vous allez aussi être informé de ce que le mandataire aura décidé. Merci d’en aviser la personne à qui vous l’avez offert (nous ne disposons pas de son contact malheureusement).

Pour les personnes qui étaient en abonnement saisonnier, on a stoppé le renouvellement de votre abonnement au 10 juin, vous n’avez donc pas été prélevé et toutes vos commandes ont été honorées.

Liquider une entreprise, c’est compliqué, mais encore plus quand on a un système d’abonnement sur le long terme et qu’on ne peut plus honorer les commandes. On est sincèrement désolées de ne pas avoir pu continuer à vous livrer nos graines pour lesquelles vous avez payé.

Coffret jardinage Jardin Merveilleux La Box à Planter

Comment ça va se passer sur la suite des aventures ?

Pour nous l’aventure s’arrête ici. Il n’est plus possible de commander sur le site désormais. La Box à Planter aura vécu 6 ans et 11 mois. C’est beaucoup pour une supposée toute petite aventure, créé de mes 10 doigts pour m’occuper et me sortir de la déprime.

Je ne pensais jamais en arriver là, jusqu’à aujourd’hui où je n’ai plus 23 ans mais 30, où je ne suis plus toute seule mais entourée d’un grand collectif. C’est un cycle, une page qui se tourne, un nouveau chapitre.

Et pour l’équipe ? 

C’est un coup dur, mais aussi le début d’autre chose. Laëtitia vient tout juste de mettre au monde un petit garçon, elle va le couver un peu et voir ce qu’il va advenir. Marie va donner un coup de pousse à l’équipe de La Fabrique à Sachets (nos copines) pour continuer à développer des partenariats et collab canons ! 

Julie (moi donc) travaille à réorganiser tout le collectif yuzu* qui est bouleversé du départ de sa box préférée, et aspire à s’éloigner des écrans et de la gestion d’entreprise pour à terme aller mettre mes mains dans la terre (pour de vrai cette fois-ci).

Et à vous ? merci merci merci… !

On tenait à vous remercier toutes et tous pour avoir participé à cette folle aventure. Que ce soit en tant que client.e.s, fournisseurs, ami.e.s, si vous nous avez suivi de près comme de loin : MERCI, ça a été une folle aventure qui nous aura nourri en souvenirs, aventures à hautes fréquences, en rires, en pleurs, en apprentissages… Merci d’avoir rendu tout ça possible.

On a expérimenté une vision du monde à laquelle on croit fort : plus résiliente, plus transparente, plus “fun” aussi, plus connectée à la nature, car elle est là la vraie réponse.

Baisers terreux et amicaux.

Julie & la green team (Laëtitia, Marie / Camille, Titouan & Lily chez Yuzu) !

Derniers articles

Le plaisir de voir grandir des graines biologiques de qualité sélectionnées pour être semées pendant la saison.
Être (vraiment) accompagné pour adopter la main verte, découvrir des accessoires malins, et beaucoup d’émerveillement…. c’est ça La Box à Planter !