Vous avez besoin de conseils jardinage pour réussir votre potager ? En faisant un petit bilan de mon expérience, je me suis rendue compte que je jardinais depuis déjà 6 ans ! J’ai commencé sur un petit rebord de fenêtre, puis sur un balcon en centre ville et j’ai aujourd’hui la chance d’avoir un potager en pleine terre dans un petit jardin.
Quelles sont mes petites victoires ? Mes grosses déceptions ? Les meilleures leçons que j’ai pu apprendre ? Je vous livre donc tout cela dans cet article !

Mes fiertés au potager

En 6 ans de jardinage, j’ai eu énormément de satisfactions et pris beaucoup de plaisir au potager. Dès l’apparition des pousses dans leurs godets, je retrouve mon regard d’enfant émerveillée et plus rien ne peut m’atteindre ! C’est tellement de fierté de conduire une culture de la graine à l’assiette… Voici donc une petite liste (non-exhaustive) de mes plus belles réussites au potager.

🌸 Des fleurs dans un jardin

J’ai toujours eu à cœur d’avoir des fleurs dans mon potager. C’est d’ailleurs une des premières cultures que j’ai expérimentée, même sur mon petit rebord de fenêtre.

Sur les 6 dernières années, voici les variétés que j’ai cultivées :

  • le calendula : la première variété de fleurs que j’ai essayé… et réussie ! C’est bête comme chou et je la conseille à tou·te·s les débutant·e·s. En plus, il s’agit d’une plante vivace. Résultat : j’ai encore sur mon balcon les plants de ma toute première année de culture ! Psst, cette fleur adorée se trouve d’ailleurs dans notre coffret Cueillette magique.
  • l’œillet d’Inde : une alliée de taille au potager. Cette fleur, en plus d’être belle et d’avoir une odeur à tomber, protègera vos cultures des vilaines bébêtes. Un trio bien connu : tomate, basilic, œillet d’Inde.
  • le tournesol : plante majestueuse au potager, certaines variétés peuvent grimper jusqu’à 2 ou 3 mètres de haut. Elle peut jouer le rôle de tuteur pour certaines cultures potagères comme le haricot et les oiseaux se régaleront de ses graines à la fin de l’été, il y en a pour tout le monde !
  • le bleuet : une plante médicinale que j’adore et qui est vraiment simple à cultiver, pourquoi s’en priver ?
  • la bourrache : LA plante mellifère par excellence. L’été dernier, elle a rassemblé tous les pollinisateurs de mon quartier, mes voisin·e·s me la jalousaient ! Attention, un pied prend très vite de la place et on peut se retrouver envahi·e… Ça sent le vécu !
  • le coquelicot : comment ne pas semer des coquelicots par dizaines ? J’en ai semés au jardin chez une amie il y a deux ans et depuis, ils reviennent tous seuls, comme par magie !
  • le cosmos : la petite dernière… mais ma préférence à moi. Si je ne devais en garder qu’une, ce serait cette fleur, sans hésiter ! Cette culture est super facile, pousse d’avril à novembre et est un véritable feu d’artifices au potager. Cette année, un seul pied a produit une dizaine de tiges hautes de plus de 2 mètres ! Sur ce même plant, j’ai eu des fleurs roses et blanches. Bref, je suis conquise ! Vous trouverez cette fleur incroyable dans notre coffret Jardin merveilleux.
Fleurs au potager La Box à Planter

Il existe également des mélanges de fleurs des champs de très bonne qualité. C’est super pratique car ça permet d’avoir un mélange esthétique, mellifère et utile au potager. On en propose notamment un dans notre box “Fan(e)s de semailles“.

🌱 Cultiver des aromates

Pour beaucoup, avoir un petit Jardin d’aromates, c’est la base du jardinage. Mais figurez-vous que ce n’est pas si simple d’avoir de beaux plants d’aromates, qui donnent tout au long de la saison et qui vous permettent de ne pas avoir besoin d’en acheter à côté.

  • le basilic : c’est un indispensable pour la fille d’italien que je suis ! C’est vers cette culture que je me suis tournée en premier, à mes débuts. Chaque année, je me dis que je n’en ai pas assez, j’en veux plus, toujours plus…
    Sur la boutique en ligne, on a une superbe variété de basilic cannelle que j’adore !
  • le persil : je sais, vous allez me dire que ça ne vous fait pas rêver… Figurez-vous qu’en le cultivant moi-même, j’ai redécouvert le goût et la texture du persil ! J’étais habituée à un persil sec et assez fade. Le mien est d’un vert vif, avec des feuilles denses mais fines et un goût frais à tomber à la renverse !
  • la sauge : c’est MA réussite de 2021. J’ai semé quelques graines de sauge sans trop y croire car c’est un semis que j’ai toujours raté. Les pousses s’en sortaient pas mal et au moment du repiquage, tout finissait toujours par mourir… Cette année, j’ai eu quatre plants de sauge qui sont devenus de véritables arbustes ! Je m’en suis régalée tout l’été, j’en ai fait des sticks de purification pour ma maison et j’en ai séché une grande partie pour l’utiliser en tisane.
    Pssst, il y en a aussi dans notre coffret Cueillette magique 😉

Chaque année, je récolte mes aromates à la fin de l’été pour les faire sécher et les conserver jusqu’à la saison suivante. Cette année, en plus de la véranda qui me sert de séchoir géant l’été, j’ai investi dans un déshydrateur (rêve de gosse) et j’ai ainsi pu faire sécher rapidement mes grandes quantités de sauge, même en automne lorsque le taux d’humidité était élevé.

Challenge personnel : cette année j’aimerais me lancer dans la culture de plusieurs variétés de basilic et aussi implanter du thym au potager !

sauge_la_box_a_planter

🐝 Embrasser la diversité au potager

Ma plus grande victoire au potager reste celle de faire cohabiter plusieurs dizaines de plantes, vivaces, annuelles et sauvages dans un petit potager. J’y ai aussi quelques arbres, arbustes et petits fruits. Que toutes ces espèces vivent en parfaite harmonie me met en joie au plus haut point !

Vous allez me dire que ce n’est possible que dans un jardin… et je vous arrête tout de suite ! Il est tout à fait possible de créer cette diversité sur un balcon ou une terrasse. En plantant des fleurs, en mélangeant les semences grâce aux associations de culture, en réalisant une rotation des cultures simple et efficace.

Bref, c’est à votre portée, c’est promis !

Mes échecs jardinage

J’ai commencé par vous présenter mes réussites au potager… Évidemment, elles s’accompagnent d’échecs cuisants et de véritables coups durs. Je ne vais pas vous mentir, j’ai eu envie de tout envoyer valser plus d’une fois ! Mais le jardinage est toujours revenu me chercher en m’offrant de jolis cadeaux aux moments où j’avais perdu espoir…

🥕 Pas de carottes au potager

J’ai testé cette culture 3, 4… peut-être 5 fois ? Jamais eu une carotte si belle que celles de mon maraîcher, rien n’y fait ! Pour commencer, je pense que mon sol est trop meuble. Pour bien faire, il faudrait travailler la terre un petit peu (sans la retourner, on s’entend) et y apporter de quoi l’alléger, comme de la perlite ou du sable. Moi j’ai toujours eu trop d’impatience et une pointe de flemme… Jamais tenté ! Dans le genre impatiente, je veux toujours récolter alors que c’est beaucoup trop tôt. Résultat ? Des carottes toutes mignonnes, mais toutes petites !

Carotte touchon La Box à Planter

🍆 Réussir les aubergines…

Rien que d’écrire ce paragraphe, je suis frustrée… Il s’agit là de mon légume préféré. Je l’aime comme personne mais lui, ne veut pas de moi. J’ai tenté à plusieurs reprises ce semis capricieux car il demande beaucoup de lumière et de chaleur et un temps de pousse assez long. À chaque fois, j’ai repiqué en terre des semis pas assez costauds et les plants ont végété tout l’été… J’ai toujours eu quelques fleurs, mais jamais vraiment de fruits. Cette année, ma persévérance m’aura donné un bébé aubergine en cadeau.

✍🏼 L’organisation au potager

L’organisation au potager, c’est vraiment pas inné… Par exemple, je n’anticipe jamais assez les cultures d’automne car j’ai trop la tête dans les cultures de printemps et d’été. Je me retrouve donc sans courge, à ne pas avoir semé mes épinards assez tôt et à avoir un potager inexploité une fois l’automne installé.

Pour contrer cela, il est primordial de bien s’organiser en priorisant les cultures qui comptent pour nous, celles que l’on sait productives aussi. J’utilise un document sur tableur pour bien avoir en tête les dates de culture de chaque variété et les temps forts au potager. Je dessine aussi avant chaque installation des planches de culture un plan afin que tout le monde ait bien sa petite place.

Mes apprentissages développés en jardinant

C’est au potager que j’ai appris mes plus belles leçons. J’ai appris sur la nature, sur moi-même, sur ma relation aux autres avec lesquels j’ai jardiné…

Conseil numéro un : penser petit

C’est la première chose que j’ai apprise en jardinant : rien ne sert de se fixer de trop grands objectifs car on ne les atteindra pas. Si, comme moi, vous avez tendance à être exigeant·e avec vous-même, rendez vous un service et PENSEZ PETIT !

Privilégiez la première année une petite quantité de variétés à cultiver au potager. C’est pour cela, d’ailleurs, que dans notre box saisonnière, il n’y a que 5 sachets de graines (3 légumes, 1 aromate, 1 fleur) : pour se focaliser sur elles et les réussir !

Si vous vous rendez compte que cela ne vous suffit pas, que vous êtes frustré·e et que vous avez envie de plus, il sera toujours temps de refaire des semis ou d’acheter des plants. Par contre, si vous vous êtes lancé·e dans trop grand, c’est irréversible et le jardinage qui devait être un moment détente devient désagréable. Le temps ne peut (malheureusement) pas se décupler, vous n’avez que deux bras et deux jambes et vous êtes (heureusement !) le·la seul·e à décider de ce qui se passe au potager !

Meilleur conseil au potager : s’obstiner

J’ai mis plus de 2 ans avant de réussir à avoir de beaux plants de sauge. Comme moi, obstinez-vous ! C’est le plus bel apprentissage que m’a apporté le jardinage (bon, d’accord, j’étais déjà pas mal têtue avant…) : ne rien lâcher. Plus on jardine et meilleur·e on est, il n’y a pas de secret ! C’est en forgeant qu’on devient forgeron·ne, c’est en plantant qu’on devient jardinier·ière.

Récolte de tomates La Box à Planter

C’est aussi, et même surtout, en faisant mes plus grosses erreurs que j’ai appris. On n’est pas grand chose face à la nature, je ne vous l’apprends pas. Il faut savoir rester humble et se dire qu’on n’est pas (pour le moment) obligé·e de cultiver ses propres légumes pour vivre. On peut aussi participer activement à une économie locale très importante en achetant à d’autres nos denrées alimentaires.

Chaque année, j’essaie d’aller vers de nouvelles cultures pour diversifier les expériences et agrandir toujours mes connaissances. Le but n’est pas de tout savoir, loin de là, mais d’essayer d’emmagasiner le plus de vécus possibles.

Jardiner : apprendre encore et encore

Je ne saurai jamais tout sur le jardinage, vous non plus. À partir du moment où on sait ça et qu’on l’accepte, tout prend une autre ampleur. J’ai une soif insatiable quand il s’agit de jardinage. Il n’y a plus de flemme qui existe, plus de timidité qui compte…

Il y a tellement à lire, à regarder et à écouter sur le jardinage… Je ne saurai vous faire une liste exhaustive mais voici quelques outils que j’affectionne particulièrement :

Je me lève à 6 heures du matin pour aller rejoindre Jean-Michel dans sa micro-ferme et passer la journée le dos plié en deux à tailler des fraisiers. En échange de cela, il prend du temps pour me montrer comment il optimise ses rendements en serrant ses plants, il me dévoile ses cultures à venir, on partage un repas issu de son potager…

Je contacte des gens que je ne connais pas pour leur demander s’ils ont des boutures de petits fruits à troquer contre mes plantes vertes. Ils m’indiquent comment réaliser le repiquage et me rassurent en me garantissant d’autres boutures, si celles-ci ne prennent pas.

Et quelle richesse, bon sang !

La Box à Planter jardinage

J’espère que cet article vous plaira et vous donnera quelques bases à avoir en tête avant de vous lancer dans l’aventure extraordinaire qu’est le jardinage, si ce n’est pas déjà fait. C’est l’article le plus intime et sincère que j’ai jamais écrit sur ce blog. Merci à vous d’avoir pris le temps de le lire et partagez-moi vos expériences !

Elise de La Box à Planter

Derniers articles

Le plaisir de voir grandir des graines biologiques de qualité sélectionnées pour être semées pendant la saison. Être (vraiment) accompagné pour adopter la main verte, découvrir une surprise jardinage et beaucoup d’émerveillement, le tout à chaque saison…. c’est ça La Box à Planter !