Fin mars, la bonne nouvelle tombe : nous faisons partie des cinq finalistes du Prix Moovjee !! Quelques jours après, je me retrouve devant un jury de 40 personnes à La Défense pour défendre La Box à Planter. J’ai profité de cette virée parisienne pour rencontrer Margaux de HappyCultors.

Margaux part en effet à la rencontre des projets agricoles porteurs de sens. C’est dans ce cadre qu’elle m’a proposé d’aller visiter la Ferme du Bec Hellouin. J’avais dévoré le livre de Perrine et Charles Hervé-Gruyer, les fondateurs de cette ferme pas comme les autres. J’ai donc accepté avec grand plaisir ! Un moment privilégié pour échapper à la grisaille parisienne en profitant du soleil normand.

charles hervé gruyer à la Ferme du Bec Helloin

Retour aux sources

Pourquoi cette ferme plus qu’une autre me direz-vous ? Charles et Perrine sont ce qu’on appelle des « néo-paysans ». Des anciens citadins qui effectuent un retour à la terre à la recherche de valeurs fondamentales.

Avant leur reconversion, Charles était navigateur sur son bateau école « Fleur de Lampaul ». Perrine, elle, menait une carrière de juriste en Asie. Des parcours qui nous prouvent qu’avec une grande détermination et passion nous aussi on pourrait réussir à cultiver nos propres légumes.

En tâtonnant et faisant leurs propres expériences face à la nature, ils ont petit à petit compris le fonctionnement de la nature. Plus tard en 2008, grâce à un ami, ils entendent parler du principe de permaculture. Ils décident alors de mettre ce principe en place dans leur ferme. Si ce principe existe depuis les années 70, ce fut une des premières fermes françaises à le mettre en oeuvre. Sur la terre peu fertile de leur terrain normand, ils ont réussi à créer « une oasis de vie généreuse sur des terres peu fertiles ». (Pour ne reprendre que la préface de leur livre « PERMACULTURE, guérir la terre, nourrir les hommes »).

Mais Perrine et Charles ne se sont pas arrêté là. En partenariat avec une équipe de chercheurs de l’INRA et de l’AGROPARITECH, ils ont démontré qu’une agriculture respectueuse de l’environnement & de la santé pouvait aussi être une agriculture économiquement viable.  Mais aussi qu’il était possible sur de petites surfaces de produire plus qu’un agriculteur conventionnel motorisé ! L’étude démontre que sur 1000m2 de terres agricoles, il est possible en appliquant ces principes de dégager l’équivalent d’un SMIC. De quoi révolutionner notre vision de la production agricole ! Une agriculture sans motorisation, employant beaucoup de main d’oeuvre, cultivant une diversité incroyable de fruits et légumes !

perrine hervé gruyer explique la permaculture

La visite de la Ferme

C’est donc dans cette ferme des possibles que nous avions rendez-vous pour une visite. Perrine nous a guidé pour une magnifique balade entre îlots de culture, poulailler sous serre, mandala en buttes et forêt jardin !

Elle nous a raconté que c’est en étant efficace écologiquement qu’ils ont réussi à être autonome économiquement. Une belle leçon de vie qui donne de l’espoir pour l’avenir. En effet, pour produire plus et mieux Perrine et Charles favorisent le bien-être des plantes. Ils étudient pour se faire leurs besoins et en les associant avec des plantes compagnes. Ainsi, sous la serre, poussent ensemble carottes, radis et fèves. Sur le terrain, rien n’est laissé au hasard. Un espace plus ombragé prend vie grâce à des arbres fruitiers. Un autre espace plus chaud grâce au microclimat généré par leur île et les pierres qu’ils disposent…

l'organisation de la ferme du bec Helloin

Ils partent du principe que tout est relié dans la nature. C’est en respectant la vie sous tous ses aspects que leur ferme est devenue un lieu magnifique et hautement productif. Mais n’oublions pas que pour arriver à ce résultat ils ont traversé beaucoup d’épreuves et de doutes. Des moments difficiles magnifiquement contés par Charles dans leur livre Permaculture. Aujourd’hui, pour nous éviter de passer par les mêmes difficultés ils écrivent, forment et témoignent de leur riche expérience.

Le sol est précieux

En visitant la ferme, on s’aperçoit très vite qu’ils sont aux petits oignons avec leur sol .“Attention, ne marchez pas sur les buttes” prévient Perrine, “notre sol est précieux”. Cultivant sur de la quasi-roche, ils font pousser la plupart de leurs légumes sur des buttes de terre qu’ils entretiennent en les nourrissant naturellement avec les branchages et paillages.

Contrairement à nos idées reçues, ce qui fait un sol riche ce n’est ni le labourage, ni le poids des tracteurs, ni les produits chimiques qu’on lui applique. Ce qui fait la richesse d’un sol est le travail harmonieux entre les milliards de bactéries, verres de terre, micro-organismes qui le composent et les systèmes racinaires des différentes plantes et arbres qui le recouvrent.

La conférence de Lydia et Claude Bourguignon

Par un heureux hasard, la veille de notre escapade normande nous étions à la mairie de Gennevilliers pour suivre la conférence de deux experts pionniers de la connaissance du sol : Lydia et Claude Bourguignon que nous retrouvons notamment dans le brillant documentaire de Coline Serreau « Solutions locales pour un désordre global ». La conférence des Bourguignon couplée la visite sur le terrain du lendemain ont fait de ses deux jours un moment riche !

Durant la conférence, Lydia Bourguignon nous a confié que “L’agriculture moderne ne pense qu’à aujourd’hui et pas à demain”. En prenant soin de la terre et des hommes tout en partageant équitablement les ressources, la permaculture serait donc une solution pour guérir nos sols aujourd’hui pour pouvoir nourrir équitablement et efficacement les hommes demain.

fin de la visite de la ferme du Bec Helloin

Un grand merci à Margaux de Happycultors pour cet article écrit à quatre mains !

Retrouvez le récit de la visite vu par Margaux par ici.

Derniers articles

Le plaisir de voir grandir des graines biologiques de qualité sélectionnées pour être semées pendant la saison. Être (vraiment) accompagné pour adopter la main verte, découvrir une surprise jardinage et beaucoup d’émerveillement, le tout à chaque saison…. c’est ça La Box à Planter !




C'est cadeau !

Recevez gratuitement par mail deux guides pour démarrer le jardinage !