Il y a quelques mois, entre deux mails de service après vente, j’ai pris connaissance du projet de Margaux, l’une de nos clientes ! A l’époque, elle était au Chili en plein coeur d’un projet d’agriculture biodynamique. Depuis elle est revenue parmi nous pour avec un nouveau projet. Elle repart en mai sur les routes de France,  à la découverte de pionniers français de l’agriculture naturelle.

Pendant ce tour, elle fera un stop dans nos locaux pour découvrir l’agricoolture urbaine ! Cette belle initiative est guidée par sa conviction de remettre du sens dans l’agriculture d’aujourd’hui. Mais également de placer la biodiversité au coeur des problématiques actuelles.

Avant de l’accueillir sur une étape de son Tour de France, on a souhaité lui poser quelques questions !

Bonjour Margaux, peux-tu nous raconter le chemin qui t’a mené vers ton projet Happycultors ?

Je pense que c’est mon premier projet Green solidarity my way, 6 mois d’éco-volontariat en Amérique du sud. Cela a déclenché chez moi un réel engagement environnemental. J’avais 22 ans, je venais de terminer une maîtrise de droit. J’avais soif de découvrir, sur le terrain, ce qu’il se passait concrètement en matière d’environnement.

Biodiversité, écologie… quelles sont les motivations qui t’animent pour partir à la conquête de projets qui ont du sens ?

C’est en Amérique du sud que j’ai compris à quel point notre bien-être au quotidien dépendait des services que nous rend gratuitement la biodiversité.

J’ai eu besoin de partir loin pour me rendre compte que cette biodiversité était finalement sous mes yeux. Et ce, au quotidien, même en ville. J’ai compris que simplement en reverdissant mon balcon, je militais. Une petite action qui oeuvre pour un Paris plus vert, plus respirable, plus beau.

Margaux_Happycultors

A partir de début Mai, tu pars sur les routes de France, quelles sont les étapes phares de ton tour ?

Il y en a beaucoup ! C’est si dur de faire un choix… La France regorge d’initiatives et j’aimerais aborder divers sujets. La permaculture d’abord, le maraîchage & l’élevage en bio, la biodynamie, l’agro-foresterie et les plantes médicinale. Mais aussi la conservation de semences anciennes, l’apiculture, l’agriculture sur petites surfaces et notamment en milieu urbain, les jardins partagés.

On pourra suivre toutes les projets dans lesquels je passe grâce à l’application YesWeGreen ! Un espace « Tour de France des happycultors » permettra à chacun de localiser toutes les étapes de mon Tour.

Un moyen de transports pas comme les autres va te suivre tout au long de ton expédition, peux-tu nous parler de cette idée folle ?

Si je vais rouler en voiture, elle sera au maximum… végétalisée ! En effet, au programme du dernier weekend avant mon départ, il y aura un atelier collaboratif de création du potager du toit de l’HAPPYCAR ! Il sera atelier ouvert à tous les motivés. Je communiquerai le point de ralliement sur ma page facebook. Et pour ceux qui auraient envie de m’accompagner le temps d’un trajet, rendez-vous sur blablacar !

Margaux vend des produits artisanaux

Une dernière pour la route… Quelles sont les personnes qui t’inspirent ?

Une série de pionniers profondément inspirants et courageux ! D’abord il y a Vendana Shiva et Coline Serreau (si ce n’est pas déjà fait il faut à tout prix que vous regardiez son film La Belle Verte). Mais aussi  les 10 personnalités du livre Nos voies d’espérance écrit par Olivier le Naire : Pierre Rabhi, Anne-Sophie Novel, Abd Al Malik, Éric Orsenna, Frédéric Lenoir, Cynthia Fleury, Nicolas Hulot, Françoise Héritier, Pierre-Henri Gouyon. Puis Perrine & Charles Hervé-Gruyer, les fondateurs de la ferme du Bec Hellouin. Et pour finir (la liste pourrait être beaucoup plus longue) des jeunes engagés comme Marc et Nathanaël du film En quête de Sens !

Découvrez donc le teaser de son aventure :

Quand Marc de la Ménardière, co-réalisateur du film documentaire En quête de Sens, parle de son tour :

« Le projet de Margaux participe à la construction du nouveau récit, celui de la société civile qui innove et incarne de nouvelles solutions viables à son échelle. Le point de départ du changement c’est d’abord repenser notre relation à la terre et retisser des liens entre les humains au niveau local. C’est des milliers de projets comme celui-là dont nous avons besoin pour inspirer et démontrer qu’un autre monde est possible et déjà en marche. »

On donne donc rendez-vous à Margaux dans nos locaux sur l’étape nantaise de son tour de France ! En attendant, vous pouvez suivre ses aventures colorées sur sa page facebook ou sur son blog HappyCultors.

Derniers articles

Le plaisir de voir grandir des graines biologiques de qualité sélectionnées pour être semées pendant la saison. Être (vraiment) accompagné pour adopter la main verte, découvrir une surprise jardinage et beaucoup d’émerveillement, le tout à chaque saison…. c’est ça La Box à Planter !




C'est cadeau !

Recevez gratuitement par mail deux guides pour démarrer le jardinage !